Torpille
Torpille
< Retour aux artistes

Massicotte

Avec son premier album, Cowboy de Ville, lancé à l’automne 2011, on s’imaginait pouvoir étiqueter Massicotte pour de bon: un gars de la ville qui chante sa mélancolie sur des airs folk-country, quelque part entre le premier et le second degré. Mais cet automne, le EP J’ai jamais su danser, réalisé par Navet Confit, vient brouiller les cartes. 

En effet, ce ne sont pas les fantômes de Willie Lamothe et Johnny Cash qui planent au-dessus de ces 6 chansons, mais plutôt ceux, plus rock, de Gros Méné et CCR. 

Des fantômes rock, donc. Vivants. 

Au micro, Massicotte reste fidèle à lui-même: expressif, dynamique, lucide, parfois loufoque, parfois tristounet. Toutefois, les rythmes de ses compositions sont plus lourds qu’avant, et sa guitare, plus tranchante. Les textes continuent d’aborder des thématiques essentielles, telle que la nécessité de retrouver son «préféré de Dan Boucher». 

Voilà plus de 10 ans que Massicotte fait des spectacles, dans divers contextes. Avec ce deuxième recueil de chansons avec son groupe actuel (Jonathan Lafrance aux tambours et Nicolas Blais à la basse), il prendra la route dès le début 2014 pour aller jouer plus que jamais, un peu partout au Québec. Gardez un oeil sur le radar!

@Torpille sur Twitter

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top