Torpille
Torpille
< Retour aux communiqués

Le WINSTON BAND présente sa version de ‘’La bastringue’’

Album Zig Zag Zydeco Zoo, disponible dès le 5 mars 2019

Le Winston Band présente un premier extrait La bastringue tiré de l’album Zig Zag Zydeco Zoo, à paraître le 5 mars prochain. Le groupe a voulu dépoussiérer un des titres les plus connus du folklore québécois enregistré par La Bolduc dans les années 1930. Fidèle à son désir de porter une tradition musicale populaire et francophone, le groupe s’est approprié cette chanson issue de la mémoire collective pour lui donner une peau neuve, au moyen d’arrangements électriques de son cru.

Inspirée par le son des bayous louisianais, cette chanson représente merveilleusement le projet de «zydeco québécois», un mélange entre un style dansant axé sur l’accordéon et le frottoir (planche à laver) et l’identité québécoise des 5 musiciens montréalais. Le zydeco (ou zarico) est né chez les Créoles de Louisiane d’un mélange d’influences africaines, françaises, antillaises et américaines. En “zydefiant” ce titre connu, le Winston Band s’inscrit dans une lignée folk bien de chez nous et démontre que sa musique a de solides fondations, soit les traditions riches et diversifiées qu’il entremêle. C’est à la fois une manière de valoriser le style créole louisianais trop souvent méconnu et de faire revivre des morceaux d’un patrimoine canadien-français.

Le chanteur et accordéoniste Antoine Larocque a fait une “re-création” des paroles en se basant sur l’esprit et le rythme des mots chantés par La Bolduc. Ce qui a été conservé, c’est cette forme de conversation houleuse entre un homme et une femme qui se donnent comiquement la réplique, valsant entre l’attirance et la répulsion. Voici en condensé les répliques de cette petite opérette dialoguée qu’on pourrait bien considérer comme une invitation à respecter le consentement féminin :

— Monsieur, monsieur, j’aimerais danser la bastringue si vous voulez.
— Viens t’en donc j’vas t’faire swinger, tu vas en redemander.
— Garde tes belles promesses pour toé, tu s’rais ben trop excité!
— Mais dis-moi donc t’es pas gênée de tout le temps changer d’idée.
— J’ai ben l’droit de me r’virer, j’te souhaite une bonne fin d’journée.
— T’as pas besoin de te fâcher, c’est correct j’vais m’en aller.

BIOGRPAHIE

LES COMMUNIQUÉS

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top