Torpille
Torpille
< Retour aux communiqués

FÉLIX DYOTTE PRÉSENTE UN PREMIER ALBUM HOMONYME

Esthète de la composition, Félix Dyotte aborde sa pop avec autant de minutie que de grâce. Une voix aérienne et déliée qui raconte les aléas d’une escapade amoureuse tantôt archée sous une poésie cryptique, tantôt d’une fluidité des plus limpides. Le jeune auteur-compositeur-interprète nous entraîne dans des sphères lancinantes qui flirtent avec le beau sous toutes ses déclinaisons.

Trame idéale pour la saison chaude qui s’amorce, les treize pièces aux arrangements fastes et lumineux réchauffent quelques cœurs heurtés et libèrent des effluves d’un renouveau en chanson. Celui d’un temps plus doux, plus sensible, plus franc.

À travers des titres tels « Calme-toi », « Petit regret » ou encore le premier extrait « Avalanches », Dyotte fait preuve d’un savoir-faire marqué et d’un don de mélodiste hors du commun.

FÉLIX DYOTTE
Rares sont les artistes dont l’artillerie rivalise avec le talent sensible et l’expérience aguerrie de Félix Dyotte. Œuvrant sur la scène musicale québécoise depuis plus de quinze ans, il fait ses débuts en 1997 au sein du groupe The Undercovers, avec qui il enregistre l’album Some People, réalisé par Gus Van Go (Les Trois Accords, Xavier Caféïne, Vulgaires Machins). Une transition d’intérêts vers la musique francophone l’éloigne de ce groupe, qui en 2000 devient The Stills.

En 2006, il fonde Chinatown, responsable du succès international du titre « Retour à Véga » prêté à leurs accolytes des Stills. Par un concours d’efforts et de circonstances favorables, Chinatown fait une tournée en Asie et partagent la scène avec des artistes partout au Québec avant même la parution du premier album. Ce dernier, intitulé Cité d’Or, voit le jour en 2009 et est acclamé par la critique.

Fort de deux nominations à l’ADISQ et suivant plus d’une centaine de concerts au Québec, en France et en Suisse, Chinatown dévoile un second effort, Comment j’ai explosé, qui enchante également la critique. Cet album représente également pour l’artiste une grande évolution puisqu’il y signe une grande partie de la réalisation, ainsi que la moitié des titres, sans compter un affranchissement certain en tant que chanteur.

L’expérience acquise au sein de Chinatown ouvre les grandes portes de la scène musicale québécoise à Dyotte qui collabore par la suite avec une pléthore d’artistes d’ici dont Jean Leloup, Pierre Lapointe(Félix du Spectacle l’année en 2014), Kandle en plus de prêter sa  plume à Valérie Carpentier, pour ne nommer que ceux-ci.

Épaulé, notamment, par ses complices Francis Mineau (Malajube), Philippe Brault et Kandle Osborne, Dyotte présente enfin un premier gravé homonyme sous étiquette Coyote Records au printemps 2015.
ALBUM EN LIGNE/EN MAGASIN LE 4 MAI

BIOGRPAHIE

LES COMMUNIQUÉS

LES EXTRAITS

Album
Rita Tabbakh
Et si tu n’existais pas (avec Alexandre Désilets)
Sous le ciel de Paris
Album
Ombre!
Résoudre la question (tentative)
Résoudre la question
Album
Bleu Jeans Bleu
J’ai mangé trop de patates frites
Perfecto
Album
Les Frères à ch'val
Essaye-lé donc
Les plus meilleures chansons
Album
Jean-Pierre Ferland
Au fond des choses le soleil emmène au soleil
Toutes les femmes de ma vie

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top