Torpille
Torpille
< Retour aux artistes

Sally Folk est née en 1982 à Montréal, d’un père algérien et d’une mère québécoise.  Ouverte sur le monde, elle ressent rapidement cette influence multiculturelle dans son développement social, qui se transposera ensuite dans son écriture et sa musique.

C’est au cours d’un exil au Honduras, empli d’introspection, que la musicienne en elle émerge réellement. Elle y apprend la guitare, développant une relation fusionnelle avec l’instrument. Loin de tout ce qu’elle connaît et de ceux qui la connaissent, elle laisse place à son alter ego et apprivoise cette partie d’elle-même, jusqu’à en délaisser son propre nom. Forte et sereine, elle adopte le nom de Sally Folk, dérivé du nom Sarah qui signifie princesse souveraine en hébreu.

De retour à Montréal, elle passe le plus clair de son temps à écrire, paroles et musique. Elle développe sa plume, se forgeant une unicité surprenante. Via sa musique, elle donne vie à son alter ego, une jeune femme indomptable qui fait preuve de profondeur, d’une attitude détachée et d’une bonne dose d’humour, d’énergie et d’enthousiasme. Elle n’a donc pas peur de briser les barrières et d’aborder des sujets plus tabous. Elle déstabilise volontairement, sortant du chemin traditionnel. Elle représente ainsi la femme moderne, dans toute sa splendeur, avec une fougue rafraîchissante!

En peu de temps, Sally Folk a su développer un univers musical bien à elle, avec un son feutré et envoûtant. Auteure-compositrice-interprète, son authenticité se ressent dans tout ce qu’elle fait. Des rencontres marquantes lui permettent de s’entourer de collaborateurs de confiance. Découverte par Marc Déry, elle trouve ainsi de précieux complices en lui et son acolyte Michel Dagenais, réalisateur et compositeur de renom (Jean Leloup, Daniel Bélanger, Maxime Landry, Marc Déry). Elle devient également un coup de cœur sans précédent pour Daniel Bélanger, qui a même accepté d’offrir sa voix sur une des chansons de l’album éponyme.

En juillet 2010, Sally Folk séduit le public québécois pour une première fois sur scène. Elle offre deux prestations d’une heure lors de la 31e édition du Festival international de Jazz de Montréal, sur la grande scène Rio Tinto Alcan, devant plus de 10 000 spectateurs.

 

Sally Folk s’illustre partout où elle passe, avec des prestations hautes en couleur et un son unique. Une auteure-compositrice-interprète en pleine ascension!

@Torpille sur Twitter

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top