Torpille
Torpille
< Retour aux artistes

À 7 ans, un garçon se fait mordre au visage par un chien husky qui s’est détaché de sa laisse. Sa mère ne parvient malheureusement pas à empêcher l’attaque. Pour le garçon, cet épisode souligne la fin de l’innocence et devient une image récurrente de son imaginaire. Ensuite, en 2006, inspiré de ce souvenir marquant, le projet Le husky est créé.
Yannick Duguay alias Le husky crée alors un univers où se mêlent chanson pop et mélancolie et se fait rapidement remarquer grâce à un démo fait maison d’une rare sensibilité qui se classe rapidement au top des palmarès universitaires et communautaires du Québec. Le husky fera paraître en 2007 Chanson moderne pour cyniques romantiques. Cet album audacieux, viscéral a su plaire à un public exigeant, en quête d’authenticité et de pop moderne.
Suite à la parution de l’album, Le husky attaque la scène de divers festivals : le FMEAT (Festival de musique émergente en Abitibi-Téminscamingue), les Coups de cœurs francophones et Osheaga, en plus de participer au Francofolies de Montréal trois années consécutives. Il est aussi en nomination pour le Grand Prix de la Relève Archambault édition 2008 et est choisi pour participer à la résidence d’écriture du Festival international de la chanson de Granby en 2009. Fin 2009, après avoir traîné son spleen sur scène dans différentes villes du Québec, Le husky se retire dans sa tanière et en ressort au printemps 2010 avec La fuite, un 2e album très attendu. La lumière pointe à travers cette nouvelle œuvre moins sombre, sincère et touchante qui a pour thème central… la fuite, oui.

Son troisième opus, Echec éros, est paru en avril dernier.

LES COMMUNIQUÉS

LES EXTRAITS

@Torpille sur Twitter

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top