Torpille
Torpille
< Retour aux artistes

Voix forte de la chanson québécoise depuis plus de quinze ans, Catherine Durand est une vraie artisane de la chanson folk d’ici.

Catherine signe très tôt un contrat avec la multinationale Warner Music Canada qui l’invite à plonger tête première dans le processus d’enregistrement d’un premier album. Flou (1998) et Catherine Durand (2001) paraissent ainsi à cette enseigne et la placent en tête de file d’une nouvelle génération d’auteurs-compositeurs à garder à l’œil. Quelques-uns des morceaux extraits de ces deux disques, dont « La Lune est au ciel » et « Peu importe », caracolent au sommet des palmarès et témoignent de ses talents de mélodiste.

C’est avec Diaporama (2005) que Catherine Durand, désormais artisane d’une chanson de proximité, trouve sa voix. L’album, réalisé par Michel Pépin, Jocelyn Tellier et Catherine, sera magnifiquement salué par la critique et nominé à l’ADISQ (album folk contemporain).

Les pairs de la musicienne sont nombreux à vouloir appliquer la couleur Catherine Durand sur leur univers. Elle chantera donc avec Kevin Parent, écrira pour Isabelle Boulay, Stéphanie Lapointe, Renée Martel ainsi qu’Annie Blanchard, et collaborera à la création du premier album solo de Marie-Annick Lépine. Elle montera par ailleurs plus de 80 fois sur scène avec ses camarades auteures-compositrices à l’occasion du spectacle Toutes les filles. Un album du même nom auquel elle collabore fige dans le temps en 2010 cette rencontre inédite dans l’histoire de la musique au Québec.

Cœurs migratoires (2008), à l’instar de Diaporama, creuse le sillon de l’intimité et du raffinement. Récompensé au Canadian Folk Music Awards, deux fois nominé au Gala de l’ADISQ (album folk contemporain et arrangeur de l’année), célébré par la presse et étreint par un public fidèle, l’album consolide dix ans de travail passionné. Il retient également l’attention de Francis Cabrel qui invite la chanteuse à assurer ses premières parties partout en province.

Sur l’enveloppant Les murs blancs du Nord, qui paraît à l’automne 2012, Catherine Durand s’entoure d’une équipe toute étoile de musiciens, dont Jocelyn Tellier, Robbie Kuster (Patrick Watson) et François Lafontaine (Karkwa). La jeune auteure-compositrice Salomé Leclerc cosigne avec la chanteuse trois musiques. Catherine se voit aussi nominée pour une 3e fois d’affilée dans la catégorie « Album de l’année – Folk contemporain » à l’ADISQ.

Suit La pluie entre nous (automne 2016), porteur puissant des amours difficiles et des relations humaines qui peuvent à la fois être belles, douces, marquantes, complexes et épineuses. Pour ce nouvel opus, le réalisateur Émmanuel Éthier (Jimmy Hunt, Bernhari, Peter Peter, Chocolat) vient apporter un souffle nouveau, moderne et actuel au son de Catherine, qui délaisse par surcroît le folk qui lui est familier depuis plus de 10 ans.

Appuyée par une solide équipe de musiciens, dont Ariane Moffatt aux claviers, Joe Grass (Patrick Watson) au pedal steel, José Major (Pierre Flynn, Marie-Pierre Arthur) à la batterie, et Salomé Leclerc à l’écriture et à la guitare, ce nouvel album marque certainement une progression dans le son de Catherine Durand.

Jeune vétérante de la chanson québécoise, Catherine Durand peut à bien des égards être considérée parmi les plus importantes défricheuses ayant pavé la voie à la réjouissante déferlante de jeunes auteures-compositrices folk à la signature singulière observable depuis quelques années au Québec.

Prix et distinctions

2013
Nomination au Gala de l’Adisq dans la catégorie « Album de l’année – Folk » pour l’album Les murs blancs du Nord.

2010
Prix de l’Auteure-compositrice-interprète au Festival Pully-Québec, Suisse

2009
Nomination au Gala de l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année – folk contemporain et Arrangeur de l’année pour l’album Cœurs Migratoires
Prix de Musique Folk Canadienne 2009 – Auteur-Compositeur francophone de l’année

2006
Nomination au Gala de l’ADISQ dans la catégorie Album de l’année – folk contemporain pour l’album Diaporama

2002
Prix de la SOCAN – Chanson québécoise francophone parmi les 10 plus jouée à la radio avec Peu importe

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top