Torpille
Torpille
< Retour aux communiqués

Message texte à Nelligan: D-Track célèbre notre humanité par-delà les bébelles

Montréal, le 14 avril 2016– David Dufour alias D-Track lance Message texte à Nelligan, son deuxième album. Champion québécois de slam en 2013 et terminant en quatrième position lors de la finale de la Coupe mondiale de slam à Paris en 2014, l’artiste fait sa marque depuis plus de 10 ans dans le milieu hip hop.
Parfois, tout est déjà dans le titre. Cette formule coiffant le nouvel album de D-Track, Message texte à Nelligan, ne pourrait mieux encapsuler ce qu’incarne cet éternel camarade de la poésie, biberonné depuis sa jeunesse à la modernité du rap. Plus qu’un simple clin d’œil, ce titre rappelle une évidence: si le prénommé Émile vivait toujours, il pitonnerait lui-aussi sans cesse sur son téléphone intelligent, tout comme D-Track, qui ne peut désormais se passer de son autocorrecteur et de son clavier d’ordinateur portable pour créer ses textes. À l’instar de celui qui utiliserait les célèbres vers «Ah ! comme la neige a neigé! / Ma vitre est un jardin de givre» afin de 3 décrire une photo de paysage hivernal sur Instragram, D-Track dresse des ponts entre les époques. Coréalisé avec l’étroite
collaboration du musicien Pierre-Luc Clément, Message texte à Nelligancroise donc l’influence du slam, du folk, du funk et du jazz, pour figurer une vision décomplexée du rap, posture au diapason des transformations que font subir partout sur la
planète les représentants de ce genre souhaitant de plus en plus embrasser large, question de dire la complexité du monde.
En conjuguant échantillonnages et authentiques instruments, le successeur du bien accueilli d’Abris-tempo (2013) envisage ainsi de nouveaux possibles pour le hip-hop québécois.
Qu’il observe les déboires d’une époque droguée aux médias sociaux (Cybermonde affectif), proclame un amour inconditionnel pour sa banlieue (Chez moi chu bienvenu), célèbre son ardente admiration pour la chanteuse Nina Simone (Ain’t got no), imagine un proche se métamorphoser dangereusement (Mon ami, le terroriste), ou confesse sa criante inaptitude en matière de travaux manuels (Race de la paperasse), D-Track navigue entre le sérieux et le léger, avec la conviction qu’un regard sincère sur notre société ne peut faire l’économie d’aucun de ces deux ingrédients. Le mentor Dramatik (de Muzion) et le pote Ogden (d’Alaclair Ensemble) se sont aussi arrêtés en studio afin de balancer quelques rimes.
«Il faut que je brise les caprices du cybermonde affectif», insiste l’artiste d’origine gatinoise dans une des pièces les plus fortes de l’album. Concluons à la mission accomplie face à cette main que nous tend D-Track, invitation à aller à la rencontre de ce qui, par-delà les bébelles sollicitant nos pouces, définit notre commune et inaliénable humanité.

BIOGRPAHIE

LES COMMUNIQUÉS

« Notre travail prend tout son sens grâce aux artistes : des passionnés, communicateurs d’émotions peignant des tableaux sonores qui nous font voyager. À nous de les exposer et les faire rayonner! »

- Jean-François Blanchet, président

Top